Le maillot du jour : Olympique de Marseille 1998 – 1999 Adidas

Le maillot Adidas de l'Olympique de Marseille pour la saison 1998 – 1999 est assez recherché, en raison la saison effectuée, mais aussi par son caractère vintage et... sa beauté

A Marseille, on avait projeté ce centenaire depuis un moment. 100 ans de football, ça se fête, surtout au sein de la cité phocéenne, où la passion est toujours exacerbée. A l’arrivée, en dépit de quelques contrariétés, on peut dire que l’anniversaire a été réussi.

Om 1998 1999 2
Pas certain que ça passe face à l’ogre Bordelais d’alors

Surfer sur le(s) mythe(s) !

Un siècle, finalement, ça passe vite. Parlez-en aux marseillais de l’époque. A peine le temps de se retourner, et faire provision de force titres de Champion de France, d’emporter quelques coupes du même nom et de rafler une Coupe d’Europe (A jamais les premiers !) que 100 ans s’étaient déjà écoulés. De fait, il convenait d’entretenir le mythe avec une belle ardeur, en cette saison 1998 – 1999. Mais pour ce faire, l’Olympique de Marseille pouvait compter sur d’autres mythes, tout aussi vivants ceux-ci et, comble du bonheur, portant fièrement ce maillot blanc Adidas griffé Ericsson. On parle bien entendu des frais émoulus joueurs ayant emporté la World Cup 1998, cet exploit stupéfiant du football français. A l’OM, cette saison-là, ils sont au nombre de trois : Laurent Blanc, Christophe Dugarry et Robert Pirès. Et c’est rien de dire que l’entraîneur, l’accorte Rolland Courbis, compte sur eux, entourés toutefois par une équipe d’où saillent les noms de Poratto, Blondeau, Gallas, Luccin, Bravo, Ravanelli et autre Maurice. Alors, au final, comment s’est comportée sportivement l’équipe présidée par Robert Louis-Dreyfus ? Bon, au niveau des coupes nationales, on fait un peu l’impasse, ou du moins cale assez rapidement. L’OM s’arrête en 1/16 de finale en Coupe de France et ne dépasse pas non plus ce stade en Coupe de la Ligue. On peut dire par contre que, côté championnat, la bataille est ardue avec le rival quasi historique des Girondins de Bordeaux mais l’OM doit leur céder le titre et finit vice-champion. C’est en Coupe UEFA que les phocéens performent. L’équipe atteint la Finale après avoir successivement éliminé les tchèques de SK Sigma Olomouc, les allemands du Werder Brême, les compatriotes de Monaco, les espagnols du Real Club Celta de Vigo, les italiens du Bologna Football Club 1909, avant de disputer le titre tant convoité aux italiens du Parma Calcio 1913. C’est une défaite 3 à 0. En ce temps là, Florian Maurice est le meilleur buteur avec un total de 19 buts, mais là il n’en ajoute malheureusement aucun à son palmarès au cours de cette finale. Un bel anniversaire quand même !

Maillot MARSEILLE, Saison 1998 1999, Version Home, Marque Adidas , Made in Portugal, OM Ligue 1 France Jersey  Trikot Camiseta
Maillot MARSEILLE, Saison 1998 1999, Version Home, Marque Adidas , Made in Portugal, OM Ligue 1 France Jersey  Trikot Camiseta

Télécommunication en feutrine

Le maillot Adidas de la saison 1998 – 1999 est donc assez recherché, en raison de ce demi-succès (toujours voir le verre à moitié plein), mais également par son caractère vintage, sans parler de sa beauté intrinsèque. Ce jersey est en effet superbe. Dans sa version Home, celle que nous présentons ici, il possède un col et un bouton, comme c’était alors la norme en cette fin de décennie 90. Précisons qu’Adidas allait demeurer encore longtemps l’équipementier officiel de l’OM, avant de se faire ravir la place, en 2018, par la marque allemande Puma. Beaucoup le tiennent pour le fournisseur historique, en raison de la durée de sa prestation, de 1974 à 2018 (avec quelques interruptions ayant pour noms Reebok – de 1994 à 1995 – et le japonais Mizuno). Pour autant, il est bon de rappeler que c’est l’équipementier français Le Coq Sportif qui a apposé en premier son logo sur les liquettes blanches et bleues des olympiens, et ce jusqu’en 1974. Niveau sponsor, Ericsson est floqué en lettres de feutrine, comme à la grande époque des maillots bien old school. Il faut préciser que le choix de cette publicité ne doit rien au hasard, mais plutôt aux affaires de Robert Louis-Dreyfus, qui a accédé à la présidence du club en 1997. Sur le maillot blancs des phocéens, l’entreprise suédoise de télécommunications prend la place de Parmalat, et va y demeurer jusqu’à 2001, avant de s’effacer sous le nom et logo de l’entreprise Khalifa Airways. Mais nous aurons à ce moment là changé de millénaire. Pour l’OM, ce sera l’heure d’autres challenges… et d’autres maillots.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10% de remise sur votre premier achat