HellFest 2022: Watain, Red Fang, Dropkick Murphys, The Last Internationale, Hangman’s Chair, The Ruins of Beverast, Godflesh: chroniques de live

Le Hellfest, c’est l’occasion de brasser large et surtout d’assister à des performances (filmées) qu’en temps normal on n’aurait jamais, jamais, jamais eu l’idée d’aller rechercher en ligne: https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014483/hellfest/

Eclair GV

Mince, le live de Watain commence et je me dis « C’est pas possible, tu as mal cliqué, tu as balancé un bootleg croisant Les aventuriers de l’arche perdue avec l’Exorciste », mais c’est finalement une scène de Spinal Tap qui se dévoile avec l’allumage quasi foiré des croix. C’est quand ils se mettent à jouer que je réalise que c’est bien Watain. Ces poètes performent dans l’art du black metal. Il font ça parfaitement bien, à savoir violemment, professionnellement, théâtralement, et avec force bougies, brasiers, croix et tout le pataquès. Leur plus, outre leur totale appropriation de la scène, est la variété des titres joués, alternant ambiances et vitesse autour d’une même couleur, le noir. Pour initiés, certes, mais une prestation à signaler. Une pensée également aux techniciens, en charge de monter / démonter leur chapelle mobile sabbatique en un temps record.

Watain2022 - HellFest 2022: Watain, Red Fang, Dropkick Murphys, The Last Internationale, Hangman’s Chair, The Ruins of Beverast, Godflesh: chroniques de live
Watain, de joyeux drilles…
Eclair GV

Si pour vous, Red Fang se résume à des gens apparaissant dans des clips loufoques, tournés avec 45 cents de budget et parsemés de canettes de bière, vous aurez l’occasion de voir ces mêmes gens dans leur presque plus simple appareil jouant leurs titres vidéo live. Et ma foi, c’est fameux, car à la fois puissant et très mélodique, heavy et élégamment troussé, haché et toujours cohérent. Et si le chanteur a l’air d’un comptable œuvrant dans une concession Ford, si les cheveux disparaissent du crâne et les barbes poussent blanches, si seul le batteur a un t-shirt digne de ce nom, ne vous laissez pas prendre au piège des apparences : leur prestation est balèze, oué !

Eclair GV

On a tous un ami qui aime Dropkick Murphys. On s’est tous interrogé : comment est ce possible ? Comment de telles incongruités peuvent elles séduire quiconque de nos jours ? C’est avec cet état d’esprit qu’on a cliqué sur le lien de leur concert. DM est un groupe attendu : il bénéficie d’un set de 1h, contre 45 mn pour les groupes moins célèbres. La foule devant eux est sidérante, enfin sidérante pour un groupe fédérant grosso modo le son des The Pogues à celui de The Clash (dont ils empruntent un morceau). Au moins, en France, on a eu la chance d’être épargné par des formations faisant se télescoper les Gypsie Kings avec Métal Urbain. Ceci dit, on comprend la raison de leur succès : une musique facile jouant sur des codes bien lisibles. Très bien jouée, ceci étant. Pour se concentrer sur le travail et ne pas être diverti, c’est pas mal.

Eclair GV

Quelqu’un connaît The Last Internationale ? Faut croire que oui, car ils ont droit à la grande scène et une captation Arte. Pour les ignorants, tels que nous, TLS est précédé d’une réputation louangeuse qu’ils confirment sur scène. La chanteuse est une véritable performeuse qui, soutenue par un groupe puissant, capte l’attention et tire la foule de sa torpeur métallique. Car oui, nous sommes là bien loin du metal et beaucoup plus prés d’un rock boogie – hard rock, avec une voix à la Janis Joplin et une énergie à la Tina Turner. Ça change, se dit l’amateur de brutal raw death metal estonien, mi séduit mi médusé par tant de permissivité.

Eclair GV

Hangman’s Chair jouit d’une certaine cote, ou d’une cote certaine, sur la scène metal. Ils arrivent avec une lumière très travaillée et également un beau bug du côté Arte, qui met quelques minutes à nous les faire vraiment entendre. HC n’est pas un groupe agité. Scéniquement, il se passe peu de choses, on marche, on reste silencieux, on n’applique pas un seul des préceptes du grand AC/DC (de la galéjade, une cloche géante, un train…). Musicalement, c’est globalement la même chose. Hormis vers le final où ça s’agite, on reste dans des eaux sombres et méandreuses s’écoulant majestueusement entre les rives de The Cure première période ou Nothing pour la modernité. Bref, la poilade. Les morceaux s’enchaînent, la voix du chanteur est belle, mais on a l’impression qu’une chape de plomb s’abat sur le public, qui se manifeste de moins en moins. En tout cas, elle a bien percuté notre écran.

Eclair GV

Bon, après tout ça, un saint besoin de violence s’est fait ressentir. C’est le Hellfest ou bien ? Heureusement, The Ruins of Beverast est apparu en ligne. Du black metal respectant les dogmes du style (guitares mur du son, voix peu amène, ambiances glauque fort éloignée d’un pique-nique estival), mais sans la traître croix ni le décorum de Carry au bal du diable. Niveau son, les ambiances varient et globalement on pourrait se dire que si Pink Floyd avait produit du black, ça aurait pu tendre vers cela. Mais ils ont préféré écrire The Wall et globalement, c’était une erreur. Quant à ce concert : violent, nuancé, intense, brillant !

Eclair GV
godflesh 2022 - HellFest 2022: Watain, Red Fang, Dropkick Murphys, The Last Internationale, Hangman’s Chair, The Ruins of Beverast, Godflesh: chroniques de live
Godflesh, aujourd’hui au Hellfest, demain à Ibiza

Tient, un clic et voilà les joyeux drilles de Godflesh. Avec ce duo, c’est ambiance garantie, cotillons et confettis. Enfin, ça pourrait être ainsi si les percutants anglais n’avaient pas opté pour un son mécanique et froid, distant et rauque, parsemé de hurlements et de percussions martiales. Pour laver les oreilles d’un auditoire saoulé de soli, c’est efficace. Côté chaleur, proximité, empathie, c’est par contre tolérance zéro. Mais le quota de violence blanche et distanciée est atteint, dans une sorte de ouate frigorifiante et imperturbable, qui, telle la brume, semble avoir gagné la noble assistance.

bref, c’est toujours en ligne ici:https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014483/hellfest/

Eclair GV

Contactez-nous / Facebook – Instagram / Newsletter

Eclair GV

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10% de remise sur votre premier achat

Vérifié indépendamment
34 avis