Du vêtement à la deco, le vintage triomphe

On peut parler d’une véritable déferlante. Aujourd’hui, le mot vintage est devenu un vrai accélérateur de ventes. Mais entre le vrai vieux, authentique et certifié, et les nouveaux biens inspirés par le passé, pas facile de s’y retrouver.

On peut parler d’une véritable déferlante. Aujourd’hui, le mot vintage est devenu un vrai accélérateur de ventes. Mais entre le vrai vieux, authentique et certifié, et les nouveaux biens inspirés par le passé, pas facile de s’y retrouver.

Vintage authentique, rétro labellisé

D’emblée, il convient de définir ce terme qui s’est imposé en inspiration majeure aussi bien pour l’industrie que la mode. Selon le Larousse, vintage «se dit d’un vêtement, d’un accessoire, etc., des décennies précédentes, remis au goût du jour.» Ce mot d’origine anglaise était originellement appliqué à l’œnologie avant que, par glissement, il englobe tout ce qui, ancien, redevient tendance. On ne le confondra donc pas avec le rétro, qui produit des articles neufs ayant l’aspect, la couleur et l’esprit d’autrefois. Si ces deux mouvements cohabitent gentiment, il convient toutefois de souligner que le rétro est présent dans le paysage français depuis la nuit des temps alors que le vintage a fait une récente mais spectaculaire apparition ces dernières années. Ce mouvement de fond, qui s’est longtemps exprimé sur les vide-greniers et boutiques spécialisées, a pris une ampleur telle qu’il influence la production contemporaine. Le cas de la firme Adidas est ainsi frappant. Par sa longévité, la variété de ses modèles et son talent créatif, Adidas est une des marques chérie du vintage sportwear. Les modèles des années 60 à 80 s’arrachent et les millésimes 90 incarnent un nouveau must. Cette passion pour les teintes flashs et les motifs géométriques et torturés est devenue si intense que la société Adidas a remis en vente certains articles très recherchés, les rééditant purement ou s’en inspirant très adroitement. Quand un aussi énorme pourvoyeur de vintage s’inspire de lui-même pour fabriquer du rétro labellisé, on peut vraiment parler de courant dominant.

Tapis-Horloge vintage

Du vintage sans se ruiner

Si la mode est la base même du vintage, désormais tous les biens manufacturés sont aujourd’hui concernés. Faisant depuis longtemps l’objet d’un marché actif, notamment chez les antiquaires, les meubles vintage se renouvellent constamment, les pièces autrefois boudées, comme les consoles, enfilades ou les casiers métalliques, étant désormais très recherchés. En cela, le verdict est le même que pour les vêtements, les disques, les voitures ou même les jeux vidéos : les tarifs flambent. Ces marchés étant particulièrement tendus, la rareté impacte directement les prix, dans un cycle allant toujours se renforçant. Tout le monde ne pouvant être contenté, le rétro a profité de ces très hauts seuils tarifaires pour se refaire une énième jeunesse. En la circonstance, le vintage est devenu un allié permettant à de fins entrepreneurs de proposer des biens et objets jouissant de qualités techniques modernes sous une présentation rappelant le meilleur du passé. Bien entendu, à ce petit jeu-là, tous les acteurs présents sur cet immense marché ne se valent pas. Il convient donc de se rapprocher des fournisseurs avisés, pointilleux et bien achalandés, à défaut d’acheter du vaguement inspiré et du maladroitement exécuté. Une bonne adresse en la matière ? Le site français Decoration Vintage , qui propose de fort jolies gammes à des tarifs très intéressants.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10% de remise sur votre premier achat